Print Shortlink

L’abstinence, un engagement

Une décision, un jour à la fois.

Le rétablissement et l’engagement à l’abstinence

LE RÉTABLISSEMENT EST LE RÉSULTAT de l’application du programme des Douze Étapes des Outremangeurs Anonymes. La plupart d’entre nous en sommes venus à croire que la pratique quotidienne de l’abstinence est essentielle à notre rétablissement.

Qu’est-ce que l’abstinence?

Selon le dictionnaire, le mot s’abstenir signifie “se priver volontairement de”. Pour les Outremangeurs Anonymes, le mot abstinence signifie se priver volontairement de manger compulsivement.

Qu’est-ce que l’engagement?
L’engagement signifie avoir confiance, mettre sous bonne garde, suivre une certaine trajectoire. Notre plus grande difficulté n’a-t-elle pas été de nous engager véritablement à nous abstenir de manger compulsivement et ce, de façon continue? À court terme, nous sommes admirables; mais lorsque le ” quotidien ” s’installe, nous perdons tout intérêt. Pour la plupart des gens, et surtout pour les outremangeurs compulsifs, un régime a toujours eu un caractère temporaire, avec un début et une fin. La solution des Outremangeurs Anonymes consiste à s’abstenir de manger compulsivement chaque jour, un jour à la fois. Chacun est libre de définir ses critères d’abstinence selon ses préférences et ses besoins personnels. S’abstenir de manger compulsivement, à la différence des régimes, comporte une notion de permanence. Contrairement à nos journées de régime, nous pratiquons l’abstinence, un jour à la fois, sans nous préoccuper des résultats. À chaque nouveau jour, nous nous engageons, encore une fois, à respecter notre plan personnel d’abstinence, sans penser au lendemain, au mois suivant, à l’année prochaine.

 

Comment favorisons-nous le respect de cet engagement?

Nous nous efforçons de :

  • Confier quotidiennement notre abstinence à une Puissance supérieure à nous-mêmes. Tout ce que nous avons à faire, c’est de prendre cet engagement.
  • Toujours accepter que nous avons le choix entre manger de façon compulsive et nous abstenir de prendre cette première bouchée compulsive.
  • Cultiver humblement la gratitude d’avoir découvert que nous étions des outremangeurs compulsifs, et que nous avons connu les OA au moment opportun.
  • Accepter tout naturellement, que pendant un certain temps – qui peut être long – nous pourrons ressentir de façon répétitive :
    • des tiraillements ou des désirs intempestifs de consommer des excès de nourriture ou des aliments inappropriés;
    • une impulsion soudaine et irrésistible de manger compulsivement ou de prendre cette première bouchée compulsive;
    • un désir insoutenable de rechercher l’apaisement qu’une ou deux bouchées de nourriture nous ont déjà apporté.
  • Éviter d’entretenir ou de conserver à l’esprit des souvenirs de tous les plaisirs, réels ou imaginaires, que nous avons de certains aliments et, de nous abstenir d’en parler.
  • Arrêter de nous imaginer qu’une ou deux bouchées peuvent améliorer certaines situations difficiles ou les rendre plus faciles à vivre. En mettant les Douze Étapes en pratique, nous développons une façon de penser et d’agir qui nous permet de vivre chaque jour sans manger compulsivement, peu importe ce qui pourrait nous contrarier ou à quel point une forte envie de goûter un aliment pourrait nous assaillir.
  • Nous rappeler qu’à chaque fois que nous affrontons une situation sans manger compulsivement, cela nous facilite la tâche afin de nous abstenir à nouveau. Accorder la priorité à notre abstinence renforce notre engagement. Nous avons souvent peur de ne pas y arriver. Cependant, quoique le désir d’outremanger compulsivement soit d’une extrême puissance, il ne peut nous blesser tant et aussi longtemps que nous n’y cédons pas. Notre expérience nous démontre que même la plus forte envie disparaîtra avec le temps.
  • Entretenir le plaisir qu’il y a à s’abstenir de manger compulsivement car nous avons découvert :
    • La libération de la culpabilité, des remords et de l’auto-condamnation concernant la nourriture que nous mangeons;
    • La libération du pouvoir que la nourriture a déjà eu sur nous et la capacité de choisir nos aliments;
    • Le bonheur de manger et de dormir normalement, de nous réveiller heureux d’être abstinent.

 

Quelques suggestions pour favoriser l’abstinence personnelle

Voici une foule de gestes que les membres des OA ont posés pour s’aider à développer leur abstinence. Nous vous encourageons à prendre ce qui vous plaît et à laisser tomber le reste. Les suggestions suivantes ne sont pas des règles. Au fur et à mesure que vous développerez votre propre abstinence, vous souhaiterez peut-être discuter de ces diverses approches avec votre marraine ou votre parrain.

 

  • Ayez un plan alimentaire. Un plan alimentaire est un guide des aliments que nous choisissons de manger chaque jour. Certains membres croient qu’il est plus facile de suivre un plan alimentaire; ce dernier contribue à simplifier leur vie quotidienne en les libérant de prendre des décisions sous l’impulsion du moment. Pour certains, un plan alimentaire efficace inclut un chois précis d’aliments, des quantités déterminées, ainsi que l’élimination d’aliments identifiés comme déclencheurs ou provoquant un désir compulsif. Pour d’autres, un plan alimentaire est simplement un guide général qui permet une certaine souplesse et favorise une saine alimentation. Un plan peut être aussi facile qu’identifier le nombre de repas quotidiens ou peut inclure des quantités pesées et mesurées. Avant de choisir un plan alimentaire précis, nous vous suggérons de consulter un professionnel qualifié.
  • Planifiez vos repas à l’avance. Que vous préfériez peser et mesurer votre nourriture ou simplement vous en remettre à votre jugement pour ce qui est des quantités, facilitez-vous la tâche en planifiant vous repas ou même en les préparant à l’avance. Ainsi, vous n’aurez plus à effectuer de choix alimentaires durant la journée.
  • Travaillez avec une marraine ou un parrain. Trouvez-vous une marraine ou un parrain qui vous aidera à suivre votre programme de rétablissement aux trois niveaux : physique, émotif et spirituel. Plusieurs membres des OA découvrent qu’il est utile de s’engager quotidiennement, auprès de sa marraine ou de son parrain, à suivre son plan alimentaire.
  • Utilisez les outils. En plus du plan alimentaire et du parrainage, les OA ont six autres outils de rétablissement; essayez d’en utiliser un ou plusieurs avant de commencer à manger compulsivement. Exprimer nos sentiments en les écrivant ou en téléphonant à quelqu’un nous libère souvent du besoin d’atténuer ces mêmes sentiments avec de la nourriture. Lire la documentation OA ou assister à une réunion OA peut nous soutenir jusqu’à ce que la compulsion disparaisse. S’engager dans le service ou tendre la main aux autres sont des moyens privilégiés pour remettre de l’ordre dans ses pensées.
  • Demeurez vigilants. Il est suggéré d’éviter la faim, la colère, la solitude et la fatigue. Évitez particulièrement de sauter un repas, ce qui pourrait vous pousser à manger de façon compulsive plus tard et de vous justifier en “compensant” pour l’absence de ce repas.
  • Appréciez vos repas. L’abstinence nous libère de la douleur et de la culpabilité accumulées au cours des nombreuses années de compulsion alimentaire. Détendez-vous. Prenez le temps de bien apprécier chaque repas. Vous le méritez bien.
  • Soyez conscients de la quantité de nourriture que vous mangez. Certains membres OA ne prennent jamais de deuxième portion aux repas puisque la compulsion alimentaire commence souvent par “juste une autre petite bouchée”.
  • Suivez un plan de pesée prédéterminé.Plusieurs membres OA recommandent de ne se peser qu’une seule fois par mois. Se peser souvent ou refuser de le faire met trop l’accent sur le rétablissement physique. 

    Vous engager à l’abstinence vous semble-t-il trop lourd?

    Ne laissez pas les sentiments négatifs et les impressions désagréables vous mettre en déroute. C’est ainsi que la plupart d’entre nous se sont sentis au début, mais nous avons vite réalisé que la pratique du programme de Douze Étapes des OA faisait pour nous ce que nous n’avions jamais été capables de faire auparavant. Avec le temps, nous avons appris une toute nouvelle façon de vivre. Le programme est efficace pour nous un jour à la fois et il en sera ainsi pour vous. Nous vous le promettons.